Acide Fulvique. . .Le Chaînon Manquant

Acide Fulvique. . .Le Chaînon Manquant
Acide Fulvique. . .Le Chaînon Manquant
Lyle Loughry

Des scientifiques ont révélé qu’il existait un «chaînon manquant» dans notre chaîne alimentaire, et que nous payons très cher cette absence, en termes de santé.
Ce «chaînon manquant» est l’acide fulvique (s).

Quasiment inconnu du profane, il n’y a peut-être pas de substance plus vitale pour la vie (si  ce n’est l’oxygène et l’eau) que ces  composés biologiquement dérivés connus sous le nom d’acides fulviques.

Malgré le fait que des scientifiques du monde entier ont publié des milliers d'articles sur l’acide fulvique et leurs effets sur le vivant, jusqu’à récemment, la plupart des pays connaissaient même pas leur existence.
 
On ne  savait pas la détecter, et quand on a pu identifier cette substance, elle est apparu comme étant tellement complexe que l’on est passé à côté de ce que cela signifiait et il faut reconnaître que l'on n’a pas fait  beaucoup de communication à ce sujet...

C’est parce que certaines des institutions médicales effectuant la recherche fonctionnent en réalisant des  profits énormes par le développement  des drogues synthétiques brevetées. Il n’est absolument pas dans leur intérêt de connaître des solutions de santé naturelles et peu coûteuses, comme avec cette substance. Ils découvrent que Dame Nature les a tous battus et qu’ils ne pourront jamais se mesurer au travail complexe de la création.

L’acide fulvique (s) est le produit final du processus d’humification de la nature; la dernière étape de décomposition de toutes les matières autrefois vivantes, en particulier les plantes.

L'acide fulvique contient TOUTES les substances phytochimiques protectrices; peptides d’acides aminés, acides nucléiques, etc., de la matière végétale originale, hautement concentrée et raffinée. Ces substances ont été transformées et renforcées par les actions de milliards de milliards de plantes microscopiques, telles que les levures, les algues, et les champignons.

Cela en fait la substance naturellement la plus soluble dans l’eau sur terre, et la plus importante forme de protection et de défense de la nature pour les plantes et les animaux … et l’humanité !

L'acide fulvique  est créé par l'activité microbienne des racines des plantes. Sa fonction est de dissoudre et convertir les molécules minérales, oligoéléments et à base d'argile présentes dans les sols en une forme utilisable par les plantes, les animaux et les humains.

Une fois les minéraux dissous, les plantes peuvent absorber à travers leur système racinaire, la puissante substance d'acide fulvique gorgée de minéraux et oligo-éléments.

Les compléments alimentaires riches en acide fulvique proviennent d'anciens dépôts de matières végétales luxuriantes qui existaient bien avant les produits chimiques, les pesticides et autres substances nocives.

 La source de l’acide fulvique dans les minéraux d’origine végétale d’aujourd’hui  détermine la concentration en acide fulvique et peut varier en fonctions des zones géographiques, de la même manière que les minéraux sont trouvés dans les veines géologiques à travers le monde.

À l’origine, la nature a rendu l’acide fulvique abondamment et facilement disponible, mais comme tant d’autres domaines, l’homme s’est immiscé dans ce processus vital, et les acides fulviques ne sont plus disponibles en quantité suffisante  dans la nourriture qui nous est proposée par l'agriculture chimique industrielle -article ici. Depuis les années 50,  les cultures vivrières dont nous dépendons donnent des produits de l'agriculture chimique et, par conséquent, ces aliments contiennent peu, voire pas du tout de cette molécule miracle.

Ces produits déficients, chargés de pesticides, sont transformés en «argent» que le producteur considère le résultat final. Déficients en oligo-éléments organiques et autres nutriments mais chargés en  résidus chimiques, en pesticides, insecticides et herbicides, ces produits nutritionnellement creux finissent sur les tables de nos pays occidentaux.


Ces aliments sont sans goût et déficients en minéraux et en nutriments organiques, et nous pourrons toujours continuer à éplucher, faire bouillir et trop cuire tout cela, et rester à nous  demander "Pourquoi je ne vais pas bien ?".

 Un très petit pourcentage de nos terres agricoles est assez fertile pour produire des aliments nutritifs et sains. Dans ces conditions, des efforts louables pour tenter de choisir un régime alimentaire sain dans les rayons des épiceries peuvent conduire à un résultat désastreux sur le plan nutritionnel. A moins d'avoir la chance de pouvoir faire pousser vos propres aliments de manière biologique, la supplémentation en compléments alimentaires est une nécessité absolue.

La gravité de ce dilemme se retrouve dans la déclaration faite en 1991 par l’Américain C. Everett Koop, ancien chirurgien général : Quinze décès sur vingt et un en Amérique sont  liés à la nutrition".

Les acides fulviques entrent dans tous les processus de la vie chez les plantes et les animaux et comportent de nombreuses fonctions.

Au besoin, ils agissent en tant que piégeurs de radicaux libres; fournisseurs d’ électrolytes vitaux; ils améliorent l’assimilation des vitamines et des éléments majeur, des oligo-éléments essentiels en les dissolvant sous la forme ionique la plus simple, en les absorbant dans la structure fulvique, et les transportant à travers des membranes et des parois cellulaires.

Les acides fulviques catalysent les réactions enzymatiques; ils stimulent le métabolisme; permettent à l’eau de mieux circuler  et montrent des propriétés électrochimiques incroyables comme la capacité à enrayer un  deséquilibre.

Tout organisme vivant sur la terre; plante, animal, et vous et moi, mène durant toute sa vie une lutte acharnée contre les virus, les infections bactériennes et les maladies (lutte que dans laquelle nous sommes bien fragiles, si vous l’avez remarqué). Cette lutte intense pour la survie continue et même devient plus intense au niveau plantes microscopiques qui se trouvent dans le sol, pendant le processus de décomposition.

Des milliards et des milliards de mécanismes de défense sont produits, transmis et recyclés à chaque étape de la vie. . . et à travers les nombreuses étapes de  la décomposition. Les substances sont recyclées, elles deviennent de plus en plus petites et de plus en plus fines. Au bout du processus, elles deviennent solubles dans l'eau et se transforment en acides fulviques.
Les mécanismes de défense des plantes qui finalement aboutissent à ce mélange d’acides fulviques sont presque immortels et restent intacts, sans jamais s'étioler ou disparaître.
Ils deviennent au fil du temps de plus en plus raffinés et présentent des propriétés sans équivalent.
Ces substances protectrices sont de minuscules fragments d’ADN, éléments constitutifs de l’acide fulvique.

Ils ont conféré santé et longévité à chaque génération d’organismes vivants tout au  long de leurs vies et ils continuent, même maintenant, à nous le transmettre. Quand l'acide fulvique est dissous et combiné avec de l'eau, l'eau est littéralement transformée.
C’est sa structure moléculaire qui se trouve changée et elle devient plus organisée. Les scientifiques ont dit que l'eau devient «sous tension» et qu’elle est capable de transmettre des «messages» biologiques inhabituels aux organismes. Ils sont allés jusqu’à décrire ce phénomène comme une «mémoire».

Le colustrum, le premier lait maternel d'une mère allaitante, porte des messages pour alerter le système immunitaire non développé contre des envahisseurs connus. L’acide fulvique, se comporte de la même façon, en portant un message d’avertissement, si on veut, de luttes passées contre les envahisseurs et les maladies.

Les cicatrices de batailles sont gravées de manière indélébile dans la structure moléculaire raffinée de l’acide fulvique. Il renferme même des restes d’ADN des envahisseurs du passé. L'acide fulvique semble être donc être «vivant», portant en lui l’énergie même de la Nature, que l'on pourrait penser intimement liée à l’étincelle même de la Vie.

C'est peut-être la molécule la plus complexe sur Terre, avec toutes les  qualités et les fonctions qui caractérisent le vivant.

 En substance, c’est la «nourriture» de la Nature, destinée à donner vie, énergie, santé, immunité et renaissance à la terre entière, aux animaux, humains, plantes ainsi qu’à tous les organismes vivants.

Il existe des milliers d’études scientifiques prouvant que l’acide fulvique est capable de nettoyer la surface de la terre des pollutions, des pesticides et des toxiques de toutes sortes.

Les scientifiques russes ont utilisé les acides fulviques pour contribuer au nettoyage suite à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, en traitant des sols, des animaux et des personnes exposés au rayonnement. Des centaines d'études avancées de scientifiques partout dans le monde proclament les avantages de cette substance impressionnante qualifiée d’"incroyable", «miraculeuse», «magique» ou «phénoménale».

William R. Jackson, président de l’Environmental Care & Share Incorporated, a dit à leur sujet : « Si le Créateur estimait qu'il était nécessaire de concevoir quelque chose pour résoudre plusieurs problèmes, et si ce Créateur voulait nous montrer la magie suprême, ce serait avec  la conception de l’acide fulvique », a déclaré Dr Jackson. Il remporte le premier prix dans la catégorie des livres de fiction de l'édition nationale de 1994, récompense décernée par le Writer’s Digest pour son livre intitulé Humic, Fulvic and Microbial Balance, Organic Soil Conditionnement.

La compréhension du pouvoir des acides fulviques a toujours été le credo de l’un des principaux chercheur  universitaire de Boston, Clyde Sandgrin,  qui a déclaré: « Si je devais choisir entre un ou plusieurs acides fulviques et l'électricité, l'électricité devrait partir. "D'autres scientifiques prétendent qu'il n'y aurait pas de vie sur la planète Terre sans acides fulviques.


Un exemple extraordinaire des «propriétés remarquables» mentionnées précédemment est la capacité sans pareil de l’acide fulvique à pénétrer dans des virus mortels ultra-microscopiques. Les virus sont microscopiques, et ils peuvent vivre profondément dans les cellules des plantes, des animaux et des humains. Ils se placent dans d'autres micro-organismes pathogènes, où ils vont «se loger » pour ainsi dire, et s’encapsuler dans une barrière protéique impénétrable où les mécanismes de défense ne peuvent pas les atteindre.
 
Les acides fulviques aident à dissoudre ces barrières, pénètrent dans leurs forteresses et neutralisent les virus et leurs poisons qui deviennent vulnérables aux attaques du système immunitaire qui a déjà été alerté de la présence du virus ou de la  maladie par les acides fulviques eux-mêmes. Cela aide à réguler et à renforcer les défenses du système immunitaire.
 Une autre «propriété remarquable» de l’acide fulvique est sa capacité à transporter de nombreuses fois son poids en nutriments et éléments dissous. L’acide fulvique est si puissant qu’une seule molécule d'acide fulvique est capable de transporter soixante (60) minéraux ou plus et des oligoéléments dans les cellules.

L’acide fulvique combat  également l’acidité présente dans les fluides corporels, ce qui augmente la quantité d’oxygène dans le sang. L'excès d'acidité dans le corps  est associé à pratiquement toutes les maladies dégénératives , citons l’arthrite, le cancer, les troubles dépressifs, les maladies cardiaques, les calculs rénaux, l’ ostéoporose, les troubles du sommeil, les caries dentaires, et encore bien d’autres.

L’acide fulvique a la capacité de s'amalgamer en complexes et d’éliminer du corps les métaux lourds, les herbicides, les  éléments radioactifs et d’autres polluants, en les transformant en composés utilisables ou en en les éliminant comme des déchets. Parce que les acides fulviques sont organiques, ils ne vont pas s'accumuler dans les tissus du corps, tout comme le feraient des éléments métalliques ou argileux.

Quand les métaux, les minéraux et les oligoéléments deviennent «combinés » en acides fulviques ils revêtent une propriété entièrement nouvelle, une disponibilité tout à fait différente de leur forme originale. Les cellules, lorsqu'elles contiennent divers acides fulviques complexes, ont la capacité d'accepter ou de rejeter les éléments-traces (métaux lourds), y compris l'aluminium, le plomb, l'arsenic, le mercure, etc.

Ceci est très important, car, alors que les minéraux peuvent ne pas être nécessaires pour nourrir les cellules, ils  peuvent être nécessaires pour agir comme électrodes essentiels dans les réactions biologiques, le transfert d'électrons, les réactions catalytiques et les transformations.

Une autre «propriété remarquable» est le fait que l’acide fulvique a une charge négative et une charge positive et qu’il peut se comporter comme un donneur d’électrons ou un récepteur, en fonction des besoins. Si avec l’acide fulvique, la cellule individuelle est restaurée dans  son équilibre chimique normal et dans son potentiel électrique, nous avons donné à la cellule une nouvelle vie,  là où la mort et la désintégration se seraient produites.
 
Si ces cellules régénérées appartenaient au foie, au cœur, à la thyroïde ou au cerveau, ces organes retrouveraient potentiellement des performances maximales.

Les sociétés pharmaceutiques et les chercheurs privés de nombreux pays ont fait beaucoup dans le domaine des tests d'innocuité des acides humiques et fulviques à usage médical. Des préparations d'acide fulvique de qualité supérieure se sont avérées efficaces, sûres et non toxiques pour la santé, pour des utilisations humaines internes et externes. Des études médicales approfondies montrent que la toxicité des acides fulviques naturels sont remarquablement faibles et qu’ils  ne sont ni cancérogènes ni mutagènes.
Egalement, en ce qui concerne la sécurité des enfants, à des doses allant de 5 à 50 milligrammes par kilogramme d'embryon ou de poids corporel, les acides fulviques sont parfaitement sûrs et remarquablement bien tolérés.

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !