(affaire Raoult) Fabrice di Vizio accuse : : c’est trop gros, là

(affaire Raoult) Fabrice di Vizio accuse : : c’est trop gros, là

(Merci à C. pour cet article)

A ne pas manquer. Fabrice di Vizio accuse : c’est trop gros, là, le « covid » c’est inespéré pour le pouvoir…

Passionnante interview de Fabrice di Vizio, avocat, entre autres, de Didier Raoult,  sur TV Libertés…

Ne la manquez sous aucun prétexte, regardez-la, mémorisez-la, relisez la transcription que j’en ai faite ci-dessous et faites circuler. 



En italiques, les propos de Di Vizio.

NEOCOLONIALISME

Enorme. On porte plainte contre Raoult parce que des pays africains auraient utilisé l’hydroxychloroquine au lieu de traitements plus efficaces.. C’est du néocolonialisme, l’Afrique ne serait pas capable de décider toute seule de ses traitements ?

.

Pourquoi ce Remdesivir a été promu si vite alors qu’on sait qu’il n’est pas efficace ?

Dominique Martin (NDLR grand ennemi de Raoult), directeur de l’ASM est démissionnaire… Le directeur de l’ASM qui s’en va en pleine crise sanitaire… Il est visé par une plainte pénale, il a accordé une ATU à un produit foireux, il a refusé d’accorder une RTU à la chloroquine deux mois plus tard, et il quitte le navire. C’est une habitude, on a Buzyn qui s’en va, puis Martin…

Ce truc-là ça a l’odeur du scandale de santé publique, ça a la couleur du scandale de santé publique, et ça a les ingrédients du scandale de santé publique.

Gilead a fait un bond phénoménal sur les marchés boursiers grâce à un produit dont personne ne veut… c’est balèze !  Et après on vient m’expliquer à moi que le problème c’est la chloroquine ?

.

En fait, il a fallu faire de la chloroquine un problème...

On l’a interdit par décret en mars, c’est du jamais vu. Recours en cours au conseil d’Etat, on ne peut pas laisser passer ça. On a dessiné là ce qui va être la santé publique des 20 prochaines années.

Depuis juillet, l’hydroxychloroquine est librement prescriptible hors ANM par le praticien sous sa responsabilité, comme n’importe quel médicament hors ANM. Le pharmacien peut, lui, refuser de le délivrer, déontologiquement,  parce qu’il y une clause, qui le lui permet s’il estime que la santé de son patient exige que ce médicament ne lui soit pas délivré. et ça c’est du cas par cas. Ce qui commence à se compliquer c’est qu’on a des pharmaciens, des espèces d’Ayatollah de la profession, qui ne comprennent pas l’importance du code de déontologie et qui vous disent « on s’est réunis » sur un territoire donné et on a choisi de ne plus délivrer l’hydroxychloroquine et de jeter les ordonnances à la poubelle. Les types qui font ça doivent se prendre une plainte déontologique. Ils n’ont pas à se faire prescripteurs à la place du prescripteur.

On est devenus marteaux, on est devenus dingos.

Vient de sortir, par la revue « Prescrire« , revue indépendante, une liste noire de  91 médicaments vendus en France. A propos desquels Prescrire vous dit que ce sont des médicaments dangereux et qu’il ne faut plus les utiliser. Je n’ai pas vu l’hydroxychloroquine dans la liste…Ce n’est plus du droit, ce n’est plus de la médecine, on a dépassé ce stade.

.

La science c’est fini, il n’y a plus de science, on peut parler de religion,  de dogme, si vous voulez.On est au concile de Trente là.

L’Angleterre donne massivement de la vitamine D, l’Italie distribue aussi de la vitamine D parce qu’on a découvert que les patients atteints du Covid sont carencés en vitamine D. Mais alors, la vraie question qu’on se pose en France, est-ce que c’est le Covid qui carence ou bien est-ce que la carence est une cause du Covid ?  J’ai envie de dire « on s’en tape », j’ai un patient carencé, je rétablis la carence.. ben non, pas en France figurez-vous ! Le collège des enseignants de médecine générale a dit non, non non non il ne faut pas donner de vitamine D, c’est très dangereux la vitamine D… Je ne comprends pas, ils sont carencés, « oui mais on n’a pas de preuve que ça marche »… On s’en fout que ça marche, ils sont carencés je vous dis ! Aux Etats-Unis ils l’utilisent, en Angleterre ils l’utilisent, en Italie ils l’utilisent, en France on dit « non ». Non.

.

Ouverture par le Parquet de Paris d’une information judiciaire. On va donc avoir accès au dossier. Il serait amusant de voir que Dupond-Moretti ou le gouvernement refusent que des ministres soient auditionnés par un juge d’instruction. On va vers quelque chose d’intéressant.

Plainte des petits commerçants, pour une fermeture on ne peut pas invoquer des raisons sanitaires.

Exemple d’un autre dossier que je suis celui des éoliennes en France, là où il y a des éoliennes il y a toujours des dégâts collatéraux…

A Carrefour même surface que dans une cathédrale on aurait pu loger 700 personnes, mais dans une église c’est 30

.

Ce n’est plus de la science, ce qui se passe, ce n’est plus du droit, ce n’est plus du sanitaire.

Il énumère un grand nombre d’exemples qui mènent inexorablement à sa conclusion : tout cela n’est plus sanitaire, ça n’est plus de ma compétence. Ça n’est plus non plus de la politique.Ça relève de la psychiatrie, c’est un terrain idéal pour la psychiatrie. S’il y a des internes en psychiatrie, c’est maintenant qu’il faut qu’ils fassent leur thèse !

Je ne sais pas si c’est des intérêts financiers, ce n’est pas à moi de le dire, mais ce n’est plus de la science, ce n’est plus du droit. Rien, absolument rien, ne justifie de venir fermer des petits commerces, rien ne justifie cette distance de 8mètres carrés, pourquoi pas 15 ? C’est quoi la logique ? Il n’y en a pas.

Et la règle du 1 km autour de chez soi, vous voyez bien que ce n’était pas sanitaire, vous voyez bien que cela n’obéit à aucune logique, à aucune règle scientifique ! Vous voyez bien qu’on passe de 1 km à 20 km, ça n’a aucun sens ! On balance des mesures parce qu’il faut dire un truc !

Et le pire c’est que les commentateurs disent que le pauvre gouvernement gèrerait son risque pénal à cause d’avocats comme De Vizio ! Donc il nous punit … Quel meilleur aveu que cela n’est plus une considération scientifique si le gouvernement n’a rien à se reprocher ? Parce que ma plainte portait simplement sur les masques, est-ce que Buzyn disait la vérité sur les masques, est-ce que des masques avaient été commandés, point. Si tout ça est clair, pourquoi est-ce qu’on a peur ?

.

Quid de la folle course au vaccin ?

Ces gens sont fous ! Ces gens sont des malades !Ils sont bêtes ou ils sont fous, ou alors ils sont complètement à la solde d’autres institutions financières… Parce que si on met sur le marché un vaccin et que dans quelques années on se rend compte qu’il y a beaucoup d’effets secondaires, le juge va se faire le plaisir de les massacrer à coups de massue !

Suit un enregistrement alarmiste des propos du professeur Caumes qui tire la sonnette d’alarme sur le vaccin, vers la minute 30.

On ne sait rien… vous imaginez la situation si les soignants qu’on va vacciner en premier tombent malades ?

Vous avez vu ce qu’on est en train de nous faire pour le vaccin et après on va nous faire une histoire pour la chloroquine ? C’est une blague…

Ce n’est plus de la science. Aujourd’hui il y a le camp du bien et le camp du mal. Ceux qui sont contre le vaccin sont dans le camp du mal. Anathème ! Quand je vous disais que c’est de la religion ! Vous imaginez, dans l’affaire Raoult, je reçois des menaces de mort, quand même ! Parce que j’exerce mon boulot !

.

Le vaccin n’est même pas prêt… le communiqué de presse n’a eu qu’un effet, faire bondir le cours des actions.

Qu’est-ce que c’est que ce pays où on raisonne toujours en terme d’interdiction et d’obligation ? Merde à la fin !

Quid des poursuites pénales éventuelles à propos des suites du vaccin ? La Commission européenne a déjà fait savoir qu’elle pourrait se porter garante en cas d’effets secondaires ? Attention on parle de responsabilité civile, la responsabilité pénale n’est pas substituable. 

Or, les contribuables ne paieront pas pour le vaccin… cf H1N1 a été le bon exemple, il y avait exactement les clauses dont vous parlez , j’ai été un des seuls à l’époque à dire « mais vous êtes tous des malades mentaux car si le labo n’assume pas la responsabilité de son produit c’est qu’il y a un problème quelque part. D’ailleurs le labo avait prévenu, « moi je n’ai pas fini mes essais, vous le voulez, vous le prenez en l’état« . L’Etat a dit « je paierai ». Pourquoi pas ? Sauf que certaines victimes des effets secondaires, une centaine… n’ont toujours pas été indemnisées !

L’Etat joue gros dans cette histoire, ces gens sont fous ! Je ne comprends pas ce qui se passe actuellement. Comment voulez-vous raisonnablement que des esprits rationnels ne virent pas dans le complotisme à un moment donné ? On fait tout pour que les gens de ce pays aient une défiance vis-à-vis du gouvernement.

.

Je me demande à mon tour si tout ça n’est pas un tout petit peu organisé…

Et il prend l’exemple de la chloroquine et de ces Africains, ces journaux africains qui demandent haut et fort « mais quel est votre problème en France ? En Afrique on ne comprend pas ce que vous faites avec la chloroquine.« 

Quid de l’attitude de Sanofi sur tout ce débat autour de la chloroquine ? Le Professeur Raoult est d’une extrême patience par rapport à moi. Sanofi m’énerve, il faut que je me les fasse… Ils font du refus de vente et ils n’ont pas à se substituer à moi dans mes choix de prescription… « et vous comprenez, c’est toxique ». Vous imaginez, le labo qui commercialise le médicament, qui gagne son argent dessus (ou peut-être qu’il ne gagne pas assez avec, c’est peut-être ça le problème, parce que Sanofi commercialise aussi un vaccin),  qui ne veut pas le vendre, qui dit qu’il est toxique et dangereux et vous explique qu’il ne vous le vendra pas ? 

Il y a deux choses à faire et que je vais proposer au Professeur Raoult, la première c’est d’importer le médicament d’un autre labo, Sanofi a le monopole de distribution en France mais je peux l’importer d’Europe sans autorisation.  Ou alors, ce que je voudrais qu’il m’autorise à faire mais il est réticent car c’est un homme gentil, qui est au-dessus de tout ça, c’est de délivrer une sommation interpellative à Sanofi par voie d’huissier… Je veux avoir les fondements juridiques de leur refus de vente…

.

Mon inquiétude, c’est qu’on est en train de dessiner la santé publique de ce pays et même de ce continent pour les 20 prochaines années. Mais on est devenus fous, est-ce que l’on se rend compte de ce que l’on est en train de vivre, là ? 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !