Covid-19 : des séquelles pulmonaires


er class="css-1abuj4a e8mzd9n1" style="box-sizing: inherit; margin-bottom: 32px; text-align: center; color: rgb(22, 56, 96); font-family: noto-serif, serif; font-size: 14px; background-color: rgb(255, 255, 255);">

Covid-19 et séquelles pulmonaires: «Nous craignons l’apparition d’une nouvelle maladie»

Les généralistes pourraient interroger systématiquement les patients sur leur souffle, surtout s’ils ont été malades, et les orienter vers un bilan respiratoire minimal, estime la Pr Chantal Raherison-Semjen.

er>
Chantal Raherison-Semjen insiste sur les risques de fibrose, une présence excessive de tissu conjonctif fibreux dans les poumons, que peut engendrer une affection au Covid. CAVALLINI JAMES/BSIP via AFP

La Pr Chantal Raherison-Semjen est présidente de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) et chef de service de pneumologie CHU de Bordeaux.

En sait-on plus aujourd’hui sur l’atteinte pulmonaire par le coronavirus Sars-CoV-2?

Pr Chantal RAHERISON-SEMJEN. - Oui, on sait que c’est à la fois une infection respiratoire et une maladie des vaisseaux. Au niveau des poumons, il y a des dommages alvéolaires. Les alvéoles sont les petits sacs où se font les échanges respiratoires (l’oxygène rentre et le dioxyde de carbone sort). Dans le Covid-19 il y a une inflammation diffuse avec de l’œdème et, dans certains cas, la multiplication de cellules appelées fibroblastes qui provoquent une fibrose, c’est-à-dire une rigidification de la paroi alvéolaire.

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !