Mort des sols, catastrophe de l'agriculture chimique


C’est tout un « itinéraire technique », la catastrophe de l’agriculture intensive, que l’on a appelé « révolution verte ».

Elle a amené des machines lourdes, des labours profonds (désorganisation du sol), des engrais chimiques, des pesticides…

Cet ensemble a complètement tué la biodiversité (petits organismes dans le sol).

On a piégé les agriculteurs avec la fertilisation, l’azote, le phosphore, le potassium, le fameux NP4. Quand les agriculteurs ont commencé à en mettre, cela a marché car les sols avaient de la matière organique. On les a leurré parce que les fertilisants ont entraîné cette chute de la matière organique.

Cela a permis de bourrer le crâne des agriculteurs et de ne pas leur dire.
« Sans engrais chimiques, on ne pourra pas nourrir l’humanité », ce qui est de la propagande -on ne nourrit pas l’humanité actuellement (voir toutes les famines), on constate une stagnation et une baisse des rendements due à la mort des sols. Ceci malgré une multiplication par 10 de la quantité d’engrais chimiques depuis 1950.
 
La génétique donne aux agriculteurs des plantes qui en principe devraient contribuer à augmenter leurs rendements mais on ne l’observe plus du fait de la mort des sols.
La mort des sols devient le facteur limitant de l’agriculture.

vidéo ici : 




OGM : l'agriculture chimique est un echec car les plantes et les animaux  que nous mangeons sont malades. L'industrie a trouvé la parade : les OGM (Organismes Gravement Manipulés) Reportage ici en vidéo : 




 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !